• Imprimer
  • Envoyer par email

Portrait de Flémalle

Flémalle, grâce à sa situation de part et d'autre de la Meuse, a toujours été fréquentée par l'homme. Il existe des traces remontant à la période romaine et même au temps préhistorique.
L'Homme s'est fixé chez nous non sans raison car Flémalle devait être un lieu enchanteur. En ce temps là, notre commune n'était que succession de prairies herbeuses et de forêts. Il a cultivé la vigne sur les nombreux coteaux exposés au soleil. Très tôt aussi, dès l'an 1102, des moulins se sont élevés le long de nos ruisseaux.
Le XVème siècle est marqué par l'apparition d'industries, ce qui va bouleverser le paysage mais aussi le mode de vie des hommes. De puissantes familles font ériger des châteaux (7 subsistent encore) qui voient défiler seigneurs et belles dames, mais aussi guerriers belliqueux semant la terreur.
Le XVIème siècle quant à lui, verra l'établissement de brasseries, de tanneries, piperies, fabriques de bateaux. Depuis, l'industrie n'a cessé d'occuper les berges de la Meuse ... c'est ainsi que Flémalle s'est profondément transformée pour devenir ce qu'elle est aujourd'hui.
La commune reste cependant l'une des plus vertes de la région. Que l'on s'éloigne de l'industrielle vallée de la Meuse et l'on découvre des exploitations agricoles, des bois et aussi des réserves naturelles.
L'Administration communale, attentive à la renommée de la commune, souhaite conserver le riche patrimoine flémallois mais aussi le faire connaître au plus grand nombre.

 



 

 

Depuis la fusion des communes en 1977, Flémalle regroupe six anciennes communes (Flémalle-Haute Flémalle-Grande – Awirs et en partie Horion-Hozémont – les Cahottes Mons-lez-Liège – Ivoz-Ramet).

Jumelée depuis 1971 avec la ville de Piombino en Italie, la commune est située de part et d’autre de la Meuse. L’industrie y est présente depuis le XVème siècle.

Elle occupe une superficie de 36,68 km² dont 63 % se composent d’espaces verts. Elle compte environ 25.500 habitants. Son réseau routier s’étend sur 268 km de voirie.

 

Flémalle regorge d’atouts insoupçonnés

65% d’espaces verts
Trois zones Natura 2000
Les Vertes Voies - un ensemble de neuf promenades balisées – carte IGN disponible
Un parcours aventure dans les arbres
Un parcours Vita avec aire de barbecue
Un site d’escalade
Huit châteaux
Des sites et des bâtiments classés
De l’artisanat riche et varié
Plusieurs exploitations vinicoles, dont certaines d’appellation d’origine contrôlée
Des tables d’hôtes
Du logement chez l’habitant
Flémalle fait partie du Pays des Terrils et de la Route du Feu